Français

Ce Blog raconte l´histoire du Jahnke-Haus et de ses habitants qui se trouvent face a la société immobilière Christmann qui a acheté l´immeuble en plein cœur du “quartier culte de Prenzlauer Berg” et qui projète une “rénovation énergétique complète” . Ce Blog est aussi un témoignage du triste changement de ce quartier.


Plus de témoignages:

Il s’avère que la crise actuelle autour du logement est le ressort d’une véritable crise identitaire et urbaine de quartiers légataires d’un héritage spécifique.En effet, les habitants berlinois s’approprient très fortement leurs espaces de vie, en participant à la formation de la structure sociale de leur “Kiez”, construite par les cultures locales implantées. C’est la sauvegarde des identités et du Charakter (caractère) de ces quartiers qui justifie le combat de plusieurs locataires, qui refusent de quitter leur lieu d’attache. Alors que chaque Kiez de Berlin est spécifique et porteur d’un héritage singulier, la diversité culturelle et locale est menacée par les processus  d’ homogénéisation des paysages urbains et culturels du « Berlin métropole »Lire l´article sur revue-urbanites.fr, Lucie Mesuret, Novembre 2013

L’évolution du marché de l’immobilier met  en danger la traditionnelle mixité qui permettait aux classes modestes d’habiter dans le centre. “Le parc locatif reste stable mais le nombre de foyers augmente et la demande avec”, explique Andrej Holm, sociologue à l’université Humboldt et spécialiste des phénomènes de “gentrification”. Le terme, qui désigne l’embourgeoisement de quartiers populaires, n’est pas inconnu à Berlin. Prenzlauer Berg, ancien arrondissement de l’Est, avait vu sa population changer profondément avec la modernisation des années 90 : seulement 20 % des habitants y ont vu tomber le Mur, la moitié est partie entre 1995 et 2000, remplacée par de jeunes familles aisées.
Lire l´article sur lalibre.be, Claire-Lise Buis, Septembre 2014

Un projet de modernisation peut être financé grâce à une augmentation des loyers mensuels d’un montant correspondant à 11 % du coût des travaux. Ce qui multipliera les loyers par trois ou quatre, parfois même par cinq, d’après le calcul des locataires. Le logement devient un problème crucial dans les grandes villes. Sous couvert de rénovation énergétique, la ségrégation sociale s’accélère. A Berlin, des locataires se mobilisent. Lire l´article de Stefan Straus (Berliner Zeitung) sur courrierinternational.com

 

 Ce qui se passe a Berlin? Lisez aussi: 

MONDOBLOG/Géneration Berlin

Le Chat Noir Émeutier (merci pour la traduc)

http://fr.myeurop.info